Le Président du cejee

Massimo Gazzè

Un ami de notre contemporanéité

Comme ils étaits déjà convaincus en 1860 Giuseppe Garibaldi et Alexandre Dumas, aujourd'hui c'est à notre tour de continuer la bataille intellectuelle pour une Europe véritablement unie

 

Nè à Rome le 6 mai 1963, parmi les pionniers du multimédia Massimo Gazzè est journaliste et expert en communication.

Dès son jeune âge il s’occupe d’art et d’événements culturels. En effet, ses activités de galeriste remontent au début des années ’80 à Bâle, quand avec conservateur-restaurateur Vito Milo, ils fondent la Artistica Vigà GmbH, qui ouvre juste en face de la Mattheus Kirche dans le quartier de l’Art Basel, la première galerie d’art contemporain italien en Suisse allemande.

1984 est suivie de l’ouverture en Espagne de la Sala d’Art Anteprima, qui propose des artistes italiens contemporains aux milieu des collectionneurs catalans.

En 1985 il organise à Palazzo de’Nari sur Piazza Sant’Eustachio une exposition sur Salvador Dalí qui manquait depuis longtemps à Rome.

Au cours de cette exposition de grand succés, la première à Rome ouverte en nocturne, il connait Adele Faccio, deputée de longue date et leader du mouvement féministe, icône historique des batailles pour les droits civiques dans les années ’70.

Cette femme extraordinaire, qui avant d’entrer en politique était poetesse, artiste, galeriste, traductrice et éditrice, lui a demandé de renoncer à ces activités à Bâle et à Barcelone pour rester à Rome et devenir son secrétaire particulier, avec une promesse solennelle: «ma prochaine retraite politique nous ramènera sur les chemins de nos passions communes».

À partir du 16 juillet 1987 il devien aussi son assistant parlementaire auprès du Groupe Fédéraliste Européen de la Chambre des députés de la République italienne.

Madame Faccio était une vraie femme de lettres, déjà dans les années ’60 elle avait travaillé pour l’Enciclopedia Treccani et Mondadori, pour qui elle avait par exemple traduit Guerilla écrit par Che Guevara.

Mais elle était aussi journaliste et durant ces années elle a poussé Massimo à sa première direction journalistique, celle de l’hebdomadaire Calendarte publiè par la maison d’édition qu’elle avait fondée: L’Alternativa.

La Chambre des Députées refusà pour cinq fois ses dimissions. Inutilment, le 18 avril 1989 Adele Faccio s’est définitivement retirée de la politique et a tenu sa promesse.

Ensemble, ils vont fondé en 1990 Artel Società Telematica, la première entreprise italienne à s’occuper des relations entre art, culture et nouvelles technologies

Parallèlement, à la suite d’un concours public en octobre 1989 Massimo Gazzè entre dans la fonction publique au Ministère des Affaires étrangères italien.

Il partage son temps entre Artel et le ministère où il travaille d’abord au Cabinet du Ministre jusqu’en 1992 avec Gianni De Michelis puis en étroite collaboration avec Emilio Colombo jusqu’en 1993.

Après une paranthèse à la secrétairie des Sous-secrétaire d’État Laura Fincato et Livio Caputo, il travaillera à partir de 1994 au Centre des technologies de l’information du même Ministère, qu’il quitteras en fevrier 1996 pour se consacrer pleinement aux activités éditoriales qui le verront protagoniste de la première édition multimedia dédié au grand artiste et intellectuel catalan Salvador Dalí.

Le Salvador Dalì Multimedia Project réalisé avec la Fondation Gala-Salvador Dalí de Figueres est présenté au Musée du Louvre à Paris dans l’été du 1996.

Parmi les nombreuses publications multimédias réalisées par la suite figurent Barcelone – Cuidad Méditerranea, le guide interactif officiel de la ville de Barcelone publié en 2008 par Editorial Planeta, puis
Rome – The City and The History publié à l’occasion du Jubilé 2000 pendent la mairie de Francesco Rutelli.

Pionnier du multimédia Massimo Gazzè a aussi realisé des des travaux interactives pour le Departement Télématique de la Presidence du Conseil des Ministres, pour la Faculté de Médecine Nucléaire de Université Polyclinique A. Gemelli de Rome, pour la Faculté d’Agriculture de l’Université d’Ancône, pour le Musée du Futbol Club Barcelona et pour l’Aquarium de la ville de Barcelone, sans jamais abandonner les activités artistiques.

Il a personnellement organisé plus de 100 expositions d’art et de photographie, il a réalisé des oeuvres multimédia en collaboration directe avec les professeurs Maurizio Fagiolo dell’Arco et Maurizio Calvesi, à travers les entreprises participèes il a facturé differents services aux plus grandes maisons de vente aux enchères du monde comme Christie’s et Sotheby’s, de Farsetti à Finarte en Italie, ainsi que pour musées, fondations et les archives les plus importantes de l’art italien du XIXe siècle.

Dans le cadre des rapports qui s’étalent sur plusieurs années celui avec Umberto  Allemandi & Co. maison d’edition du
Il Giornale dell’Arte et la Società Dante Alighieri, notamment pendant la présidence de l’ambassadeur Bruno Bottai.

Avec Umberto Croppi, alors PDG de Vallecchi, historique maison d’édition de Florence, il soutient l’initiative du Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères Umberto Vattani Avec Umberto Croppi, a ce temps PDG de Vallecchi, historique maison editrice de Florance, il soutient l’initiative du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères Umberto Vattani dans la naissance et le développement de la « Collezione Farnesina » dont il publie en 2002 le catalogue multimédia avec visite virtuelle, tandis que en 2015 il produit le DVD multimèdia sur Palazzo Farnese, siege de l’Ambassade de France en Italie, realisée sous l’haut patronage de l’Ambassadeur Loic Hennekinne.

L’activité de journaliste devient principale et préminante à partir du 2003 quand prend vie ça collaboration avec IL TEMPO, l’historique quotidian de la capitale italienne, dont pour presque dix ans il sera Responsable des New Medià et des initiatives spéciales, directeur des Magazines et Suppléments du journal.

En 2004 il fonde et dirige Il Tempo dell’Arte supplément hebdomadaire du journal romain dédié à l’art et à la culture contemporains.

A Piazza Colonna il organise conférences et événements, de la « Notte Bianca » au « DOC Festival », ainsi qu’une série de pubblication multimedia consacrée au Grands Maîtres de la peinture italienne du XIX siècle, dont sont issues d’importantes expositions à Palazzo Wedekind, comme celles de Afro, Massimo Campigli et Giorgio Morandi.

Après 10 ans de présence au seins du Conseil, il assume en 2012 la vice-présidence du Comité Européen des Journalistes fondé en 1962 par le journaliste polonais Karol Kleszczinski.

Au meme temps il ce prend à soutenir son grand amis malade Pino Oddo dans l’activitè du cinema en plein air, d’abord comme vice-president pour assumer a sa mort en 2015 la présidence de Arene di Roma.

A partir de l’été 2016 jusqu’en mars 2017 il dirige le splendide Centre Culturel Elsa Morante, deux hectares de culture dans la banlieu de Rome qui etais fermés depuis longtemps et qu’en reussiras a re-ouvrir,  confiés en concession temporaire à Arene di Roma par la Municipalité de Rome IX EUR.

En septembre 2016 il assume aussi la présidence de l’Association Rome-Paris Paris-Rome qui entre autre, organiseras des editions de la Semaine Francaise à Rome manifestation idèe par Madame Jaqueline Zana-Victor et realisè en directe collaboration avec le
Le 13eme Arrondissement de Paris et le Municipio Roma I Centro.

Il as également occupé la charge de Vice-président de la Multimedia World Fédération (MWF) et elù pour un an au poste de Secrétaire Général de l’IIFI, l’Institut International des Fédérations Interculturelles.

Actuellement il est chargè de la direction du Centre d’Etudes et Communication de Confimprese Turismo Italia et de la presidence du Comité Européen des Journalistes qu’il veux engager pour promuvoir la figure intellectuelle de l’ècrivain-journaliste et comme Think Tank sur l’harmonisation des lois sur la presse dans l’Union Européenne.

dans la naissance et le développement de la « Collezione Farnesina » dont il publie en 2002 le catalogue multimédia avec visite virtuelle , tandis que en 2015 il realise le DVD sur Palazzo Farnese siege de l’Ambassade de France en Italie, promu par l’Ambassadeur Loic Hennekinne.

L’activité de presse devient préminante à partir du 2003 quand prend vie ça collaboration avec IL TEMPO, l’historique quotidian de la capitale italienne, dont pour presque dix ans il sera responsable des New Medià et des initiatives spéciales, directeur des Magazines et Suppléments du journal.

En 2004 il fonde et dirige « Il Tempo dell’Arte » supplément hebdomadaire du journal romain dédié à l’art et à la culture contemporains.

A Piazza Colonna il organise conférences et événements, de la « Notte Bianca » au « DOC Festival« , ainsi qu’une série de pubblication multimedia consacrée au « Grands Maîtres de la peinture italienne du XIX siècle« , dont sont issues d’importantes expositions à Palazzo Wedekind, comme celles de Massimo Campigli, Afro Basaldella et Giorgio Morandi.

Après 10 ans de présence au seins du Conseil, il assume en 2012 la vice-présidence du Comité Européen des Journalistes fondé en 1962 par le journaliste polonais Karol Kleszczinski.

Au meme temps il ce prend à soutenir son grand amis malade Pino Oddo dans l’activitè du cinema en plein air, d’abord comme vice-president pour assumer a sa mort en 2015 la présidence de Arene di Roma.

A partir de l’été 2016 jusqu’en mars 2017 il dirige le splendide Centre Culturel Elsa Morante, deux hectares de culture dans la banlieu de Rome qui etais fermés depuis longtemps et qu’en reussiras a re-ouvrir,  confiés en concession temporaire à Arene di Roma par la municipalité de Rome IX EUR.

En septembre 2016 il assume aussi la présidence de l’Association Rome-Paris Paris-Rome qui entre autre, organiseras des editions de la Semaine Francaise à Rome idèe par Madame Jaqueline Zana-Victor et realisè en directe collaboration avec le 13eme Arrondissement de Paris et le Municipio Roma I Centro.

Il as également occupé la charge de Vice-président de la Multimedia World Fédération (MWF) et elù pour un an au poste de Secrétaire Général de l’IIFI, l’Institut International des Fédérations Interculturelles.

Actuellement il est chargè de la direction du Centre d’Etudes de Confimprese Turismo Italia et de la presidence du Comité Européen des Journalistes qu’il veux engager pour promuvoir la figure intellectuelle de l’ècrivain-journaliste et rendre Think Tank sur l’harmonisation des lois sur la presse dans l’Union Européenne.

massimo.gazze@comitejournalistes.eu